CENTRE DRAMATIQUE DE WALLONIE POUR L'ENFANCE ET LA JEUNESSE Accueil | Presse | CDWEJ | Contact
  PROCHAINS SPECTACLES
  19.10.14
  PETITES FURIES
  17.11.14
  MOUVEMOLOGIES
  21.11.14
  CORTEX
  24.11.14
  TABLETALFABET
   
  ACTUALITES
  15.10.14
  Cliquez ici pour découvrir notre brochure "Spectacle" 2014-2015!
  15.10.14
  Cliquez ici pour découvrir notre brochure "Art à l'Ecole" 2014-2015!
/ ACCUEIL
"Je suis pour une croissance mais douce, c’est-à-dire plus de beauté, plus de science, plus de culture, plus de partage, plus d’amour. "(1) Cette phrase du philosophe Michel Serres ne résume-t-elle pas, à elle seule, ce vers quoi nous devons tendre? Ce vers quoi notre monde devrait marcher? Un monde sensible avant tout! Oui, c’est ce dont nous avons besoin. Un monde qui ouvre grand les yeux sur l’autre, sur l’aujourd’hui à correctement soigner, sur le demain à préparer, sur le hier à rappeler…

Pour œuvrer à ces essentiels, sans pour autant crier à la panacée, proposer un travail avec des artistes auprès des jeunes, le plus tôt et le plus longtemps possible, nous semble fondamental. D’où deux questions : pourquoi ce travail n’est-il qu’une opportunité et pas un droit pour toutes les écoles? Pourquoi l’artiste n’est-il pas davantage soutenu et valorisé dans notre société? Question de moyens me direz-vous. Question de priorités vous répondrai-je. Espérons que les décideurs à venir y soient également… sensibles! Car un monde sensible, ça se décide, ça se prépare, ça s’entretient… Un monde où réside l’espace pour chercher, créer, se différencier, se dire, se toucher, se rencontrer, se raconter, se découvrir, se comprendre… Bref tout simplement vivre ensemble. Oui, c’est bien cela : "plus de culture, plus de partage, plus d’amour"! À propos de culture, reprenons la très juste définition de Jean-Marie Piemme : "Avec la culture, on bouge, on se bouge, on fait bouger. On oxygène son horizon. On multiplie la vie. On se donne une richesse de l’intelligence et du cœur sans laquelle le bien-être matériel est stérile." (2)

Allez, on y croit! Car comme le chante si bien Miossec, "C’est pas fini / On vient à peine de commencer / C’est pas fini / On peut encore se retourner / C’est pas fini / On peut encore se raccrocher / À la poésie"…(3)

Sarah Colasse
Directrice


(1) Michel Serres, interrogé par Guy Duplat dans La Libre Belgique du 10 mai 2014
(2) Texte de Jean-Marie Piemme "Imaginons un homme face à un mur", à lire ici
(3) Miossec, sur son album "Ici-bas, Ici même", 2014


À voir: le reportage sur "l'Art à l'École", enregistré pour l'émission Sans Chichi de la RTBF en novembre 2009